Le Potager Solidaire

EPICEA a créé en 2017 un potager solidaire à Vieux-Thann, à l’occasion de ses 15 ans.
Il est situé sur une parcelle de 9 ares louée à la commune de Vieux-Thann, pour un loyer annuel symbolique de 150 € . Le potager est situé à 15 minutes à pied du Chantier d’insertion, restant facilement accessible de la gare du tram-train de Vieux-Thann Zone Industrielle.
Les salariés en insertion ont été mobilisés depuis le début pour qu’ils s’approprient le projet et en fassent LEUR projet. Après quelques travaux, notamment la clôture de la parcelle et le raccordement au réseau d’eau, le potager fonctionne depuis le printemps 2017.
Ce sont uniquement des salariés volontaires qui entretiennent bénévolement, le potager sur leur temps libre. L’Equipe Technique d’EPICEA a accompagné le projet en préparant le terrain avec les salariés, sur temps de travail.
Une charte de fonctionnement a été mise en place : chaque salarié bénévole donne au minimum deux heures de son temps, par semaine, pour planter, désherber, arroser, entretenir le potager.
Ils prennent soin également de mettre par écrit, les travaux réalisés et les récoltes emportées. En contrepartie de quoi, les récoltes leur sont exclusivement destinées. Les salariés emportent gratuitement le fruit de leur travail.

Aides et Subventions

Ce projet a bénéficié des subventions suivantes :

  • la Fondation MAIF a versé 400 € pour du petit outillage
  • LEADER pour les achats de bancs/table/cabanon/ clôtures et portail.
  • le GERPLAN (Conseil Départemental du Haut-Rhin) pour l’achat des plants et arbustes, d’un panneau d’informations, d’un potager en bois surélevé et d’un composteur.
  • la SOGEST par le biais d’une ristourne sur l’installation de raccordement au réseau d’eau.

Le projet a été lauréat des Coups de cœur solidaires 2017 de la fondation SNCF pour un montant de 3000 €.

Historique du projet

2016 : l’idée se concrétise
Deux ans que le projet couvait … que nous cherchions un terrain
Et en avril 2016, peu de temps avant notre Assemblée Générale, Monsieur HAFFNER Conseiller Municipal de Vieux-Thann nous a proposé une parcelle d’environ 9 ares pour un loyer symbolique de 150 € annuel.
Nous avons mobilisé le projet pour que les salariés se l’approprient et en fassent LEUR projet.
Une première réunion a eu lieu avec 7 salariés qui souhaitent s’investir bénévolement sur le projet. Nous nous sommes réunis le 19 août 2016 pour définir une Charte de fonctionnement.
Les premiers travaux ont été effectués sur temps de travail et supervisés par le coordinateur technique du Chantier d’Insertion : défrichage et débroussaillage du terrain en octobre 2016.

2017 : des premières plantations aux premières récoltes
En mars 2017, l’équipe a été chargée des travaux d’aménagement du potager ; elle est allée retourner une bonne partie du terrain pour apprécier la qualité de la terre, déraciner et enlever la multitude de cailloux et de débris qui se trouvaient sous terre.
Cette étape terminée, ils ont entrepris de creuser les trous pour y fixer les poteaux qui soutiendront le grillage de chaque côté du terrain. Le volume de cailloux extrait des différentes cavités était impressionnant.
Le travail n’a pas été simple mais le résultat est beau !
Un portillon en bois a été installé et le chemin d’accès pour nos camions agencé.
Il a été nécessaire de passer encore le motoculteur pour retirer le maximum de racines et de cailloux.

Joseph PETER, Directeur d’EPHR et membre du Conseil d’Administration d’ EPICEA, a établi le plan du potager pour une bonne répartition des espèces et des variétés d’arbres, d’arbustes, de fruitiers, d’aromates.
A la mi-mai 2017, SOGEST (SUEZ) a réalisé les travaux de raccordement au réseau d’eau, avec l’installation d’un compteur individuel.
Entre-temps, une nouvelle réunion rassemblait les salariés bénévoles du potager solidaire : chacun d’entre eux a signé la Charte et s’est engagé dès lors à en respecter le contenu.
Ils ont également acté que chacun donnera au minimum deux heures de son temps, par semaine pour planter, désherber, arroser, entretenir le potager.
Ensuite nous avons listé les variétés de légumes que tous aimeraient voir pousser dans leur jardin, pour cette nouvelle saison. Les plants biologiques achetés ont été produits par le chantier d’insertion ICARE à Sentheim.
Après les plantations, les salariés bénévoles se sont relayés tout l’été pour désherber, arroser, buter, biner, etc.
Et de juin à octobre 2017, ils ont pu récolter pommes de terre, haricots, pastèques, poireaux, salades, choux Bruxelles, chou-fleur, courgettes, aubergines, poivrons, melons, plantes aromatiques et quelques fleurs.

En 2017, EPICEA a été retenue pour participer à l’opération « Avançons ensemble » en présentant le projet de potager solidaire et la nécessité d’y installer un abri de jardin. En collaboration avec les journaux DNA, L’Alsace et la radio France Bleue Alsace, nous avons recueilli des votes électroniques des lecteurs. Cet engagement solidaire de masse nous a permis de récolter 2000 € pour acheter l’abri de jardin.

2018 : une année mitigée

Après une première année plutôt fructueuse et bien suivie, le potager solidaire a connu en 2018 un vrai engouement en début de saison (10 salariés bénévoles inscrits !)

Le terrain avait été labouré par Pierre Hager, Gérant d’EPHR, venu tôt un matin pour réaliser ce travail bénévolement. Le cabanon a été installé par les salariés et les encadrants techniques ; les arbustes fruitiers ont été plantés.

Puis, après les premiers temps passés à préparer le terrain, désherber et semer avec l’aide de l’équipe permanente, il y a eu les premiers départs des « anciens salariés » puis quelques nouveaux qui ne sont pas restés longtemps et à cela s’est ajoutée une météo peu favorable … Beaucoup de pluie puis la canicule, pas de suivi pour les plantations. Il faisait trop chaud en sortant de l’atelier à 15h30 pour aller s’exposer au soleil et  arroser. Et progressivement le potager s’est retrouvé quasi abandonné … Seuls trois salariés bénévoles continuaient de s’y présenter de manière aléatoire.

Au delà de ça, quelques belles récoltes ont tout de même été faites !

2019 : l’année de la réorganisation !

Cette année 2019, une mobilisiation générale se fera en partie sur temps de travail. Un planning de présence des permanents par roulement a été mis en place. Ainsi tout le personnel en insertion d’EPICEA participera et pourra bénéficier des récoltes à venir.

Ensuite, ceux qui le souhaiteront iront arroser et entretenir hors temps de travail. EPICEA portera donc le potager autrement et prouvera aux financeurs qui nous ont fait confiance que nous pouvons développer ce projet avec encore plus de volonté et d’énergie !

elit. elit. venenatis, commodo suscipit velit, dolor. ut